Title

[INSIDE INOX]

Madison
Bühler

« Lorsque j’achète un article, c’est avant tout parce que je me suis laissé séduire par l’aspect visuel et la lisibilité du message qui le promeut. Souvent, quand on est passionné(e), on n’achète pas quelque chose pour son aspect pratique, mais davantage pour son esthétisme ou pour ce qu’il dégage, ce qu’il signifie. Dans mon métier, je ne suis pas là pour tromper les gens, mais pour les attirer pour de bonnes raisons, faire rejaillir la force d’un produit ou d’un message sans trahir sa nature.

Une bonne création en communication, c’est un peu similaire à une gamme de vêtements qui nous marque : il faut ce petit plus pour que cela sorte du commun, car notre œil est aujourd’hui sollicité à un niveau jamais atteint, devant la multiplicité des supports et des messages. Si on n’est pas sur un élément avec un certain esthétisme, rareté ou attractivité quelle qu’elle soit, le côté exclusif de celui-ci en sera atténué, ce qui le rendra forcément moins intéressant. Cela ne vaut pas nécessairement pour tout, bien entendu, mais c’est une tendance. Si ce qu’on cherche à promouvoir ne remplit pas tous ces qualificatifs, il faut au moins que le message donne suffisamment envie, sans dénaturer la chose. C’est là tout le challenge !

« Dans mon métier, je ne suis pas là pour tromper les gens, mais pour faire rejaillir la force d’un produit ou d’un message sans trahir sa nature. »

En graphisme, tu vas définir des identités, avec la mode, tu te définis toi-même. Il y a cette notion de branding d’un côté et de self-branding de l’autre, qui se rejoignent d’une certaine façon. En mode, il y a également des tendances comme en graphisme. Des parallèles intéressants existent. Ces aspects-là m’aident à appréhender mon travail avec un regard différent.

Une amie sortant d’une école d’art a décidé de se lancer dans une marque de vêtements. Je le l’ai conseillée pour son branding, son identité visuelle. J’ai retranscrit ce qu’elle voulait dégager comme valeurs en supports de communication. Je lui ai aussi amené mon regard sur le design de ses futurs articles. Qui allait les porter ? Qu’allaient-ils faire transparaître ? Pour quelle identité ? Dans ce cas, il a justement fallu que j’allie mon attirance pour la mode et mes compétences de graphiste. Ce genre d’expérience aide notamment à se rendre compte de l’importance du choix du visuel pour véhiculer un message, peu importe l’élément concerné. »

Madison Bühler

Madison Bühler

Jeune et rigoureuse
Future médiamaticienne